J'ai aimé,  Littérature turque

Les ombres du Yali – Suat Derwish

Voilà un heureux hasard !

On m’a donné ce livre totalement inconnu d’une auteur turque inconnue également, parce qu’il était donné gratuitement pour tout achat de livres Libretto. Je ne saurai dire pourquoi il m’a attirée, je l’avais en tout cas dans mon sac… et je l’ai commencé.

De l’auteur, le livre nous apprend qu’elle est née en Turquie en 1905, qu’elle a été journaliste et qu’elle a vécu en France, elle a d’ailleurs écrit certains de ses textes en français, celui-ci en fait partie. Il a été écrit en 1958. L’auteur est décédée en 1972.

Ce livre court, d’une centaine de pages, nous entraine en Turquie, sur les rives du Bosphore, dans les années 50 dans le sillage d’une femme, Célilé, qui quitte son mari après 11 ans de mariage pour s’installer avec son amant. On découvre tout d’abord cette femme à travers les yeux de son mari trahi, on découvre ensuite le passé de Célilé qui a grandi seule avec sa grand-mère dans un Yali vidé de ses richesses; et enfin, on la voit à travers les yeux de son amant et face à son avenir.

En interrogeant l’enfance de Célilé, l’auteur nous raconte un morceau de l’histoire Turque, en évoquant ces Yalis, maisons en bois construites au bord de l’eau, symboles de l’ancienne puissance de l’empire ottoman.

Ce livre plein de charme et de nostalgie est également très moderne dans l’image donnée de la femme, en effet, Célilé qui subit son histoire et les hommes autour d’elle, finit par prendre son destin en main et obtenir sa liberté.

Un joli livre donc !

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *