Livre graphique/BD

L’affaire Sugaya de Tabichaban et Takano – BD/Manga du mercredi

Sous titre : L’histoire vraie d’un homme accusé à tort. 

One-shot

Ce manga met en scène la plus grosse erreur judiciaire du Japon, affaire qui a défrayé la chronique en 2008 alors que l’homme a été libéré.

Entre 1979 et 1996, cinq filles sont enlevées et tuées. Lors du quatrième assassinat, celui de Mami, les tests ADN de l’époque accusent un homme, Sugaya. Jugé en 1991, il va clamer en vain son innocence pendant 17 ans.

Persuadé de son innocence, Kiyoshi Shimizu, ancien reporter people qui est reconnu en tant que  journaliste d’investigation participe à une nouvelle émission de télé “Action” où il décide d’enquêter sur le procès et va ainsi dénoncer toutes les incohérences du procès.

Il n’y a pas de suspense dans ce manga tiré d’un fait réel, on connait d’entrée de jeu le dénouement heureux, cependant on se prend au jeu de cette contre enquête qui avance, recule parfois.

Il y a des scènes difficiles lorsque l’équipe rencontre la mère de la jeune fille assassinée et puis il y a la frustration car le manga se termine alors que l’innocence de l’homme a été prouvée mais le vraie meurtrier (un serial killer) n’a pas été retrouvé lui.

Les dessins sont très réalistes.C’est un manga qui se lit très vite car même s’il n’y a pas de suspense, on se “prend au jeu” de l’enquête, et on a envie que cette injustice soit réparée.

Voici un livre qui met en avant intelligemment le journalisme indépendant d’investigation et le pouvoir qu’il peut avoir. Original et très intéressant.

Pour en lire une partie

Retrouvez toutes les BD du mercredi

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *