Musique

Jarvis Cocker, Pulp & moi

Mon histoire avec Pulp

Il y a des groupes qui me font tout de suite (re)penser à ma jeunesse, même si certains sont restés dans ma vie aujourd’hui. Ainsi il y a eu la période brit pop (qui dure encore aujourd’hui) avec les Smiths (que j’aime toujours autant aujourd’hui, voire encore plus), Radiohead, Blur et… Pulp !

Je les ai découverts en 1995 (mon dieu, il y a 17 ans !!) avec l’album “Different class” et leur single tubesque “Common people“. J’avais été les voir en concert pour cet album et je garde un souvenir fort du concert, Jarvis étant connu pour son intense présence & sa folie sur scène, ceci n’étant pas usurpé !


Mais avant cela (le groupe existe depuis 1978 !), l’album qui reste aujourd’hui pour moi leur plus réussi, c’est “His ‘n’ Hers” (1994).
Avec notamment cette chanson-là, “Babies”. C’est un album qui n’a pas vieilli d’un poil et que je réécoute toujours avec autant de plaisir.

J’ai ensuite un peu décroché de leur musique. Mais quand j’ai su qu’ils se reformaient et passaient sur scène qui plus est à l’Olympia, j’ai crié comme une vraie groupie (que je ne suis pas d’habitude), je n’étais pas la seule, les places se sont vendues en quelques minutes. Ce sera donc le 13 novembre !

Mon histoire avec Jarvis

Assez étonnamment, j’ai croisé Jarvis Cocker un nombre incalculable de fois à Paris (où il vit depuis quelques années avec sa famille) sans jamais oser lui parler.

La dernière fois, très récemment au concert de Richard Hawley, alors que la dernière chanson lui était dédicacée (Richard Hawley a fait parti de Pulp) et qu’il était dans ma salle à quelques mètres de moi. Et encore une fois, je n’ai pas osé aller le voir et lui parler. Ce n’est pas que le fait qu’il soit immense, c’est juste que le bonhomme m’impressionne beaucoup. Il a une coupe improbable, il portait déjà les lunettes affreuses qui sont tant à la mode aujourd’hui dans les années 90, mais il a la totale classe … british ! (Allez le voir lire Heart of Darkness de Joseph Conrad au son d’un violoncelle et vous comprendrez… peut-être)

Je l’ai croisé encore une autre fois au palais de la découverte avec ses enfants et une autre fois, dans le bus qui m’emmenait au travail, je me suis assise à côté de lui alors qu’il lisait libé et je suis descendue quelques stations plus tard, toute tremblotante d’émotion.

Oui j’ai fait ça et je suis restée sans voix !

Encore un dernier titre extrait de his ‘n’ hers : Do you remember the first time

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

6 Comments

  • SoOhCliché

    Ha Pulp, ha Jarvis… C’est amusant, comme toi j’ai décroché il y a quelques temps. Mes goûts musicaux ont un peu changé et j’écoute moins naturellement du rock. Mais lorsque Pulp revient en random dans mes oreilles je retrouve ce plaisir particulier à les écouter, il y a quelque chose de magnétique dans l’univers de Jarvis, qu’il a mis dans Pulp et bien sûr dans son travail solo. Ce que j’aime c’est que ce que Jarvis nous donne est à la fois, noir, torturé mais aussi un peu humoristique et gai. Je pense qu’on peut résumer ça par son côté british à souhait, l’archétype de l’anglais toujours un peu doux amer. Bref, j’arrête de blablater et m’en vais me consumer dans le regret de ne pas avoir craqué pour des places pour leur concert, moi aussi j’y avais pensé, avant de finalement laisser tomber :(

    • delphinesbooks

      Moi j’écoute toujours cette musique là, entre autre. Et je n’ai pas hésité et j’ai eu raison, les places sont vraiment parties en quelques minutes ! Mais oui, Jarvis c’est un peu tout ça à la fois, quelque chose d’assez indéfinissable au fond.

  • Anthony

    La prochaine fois que tu le croises, tu devrais lui parler. Par comme une groupie, mais tu lui dis juste que tu aimes beaucoup ce qu’il fait (la phrase bateau, je sais) et je suis sûr que ça lui fera plaisir. Je ne penses pas qu’il y ait tant de gens que ça qui le reconnaisse dans la rue (moi pas, par exemple :-) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *