Club de lecture,  Littérature japonaise

La librairie Tanabe de Miyuki Miyabe

Lecture (proposée par George) au programme du club des lectrices qui se réunit cette après midi pour fêter ses 2 ans d’existence !

5 longues nouvelles composent ce livre édité par Piquier, qui est d’ailleurs sous titré “Récits policiers”. Ecrit par une auteur très reconnue au Japon pour ses polars.

Ca commençait donc mal quand j’ai découvert que c’était des nouvelles car je suis assez (voire très) hermétique au genre, je n’arrive jamais à rentrer dedans, je passe souvent à côté. Ca commençait un peu comme cela (j’ai peiné dans les 2 premières nouvelles) et puis j’ai découvert qu’on retrouvait les mêmes personnages : le libraire, Mr Iwa, et son petit fils, Minoru, qui se retrouvent au coeur d’ enquêtes ou de morts mystérieuses un peu malgré eux et se prennent pour des sortes de detectives.

J’ai apprécié de les retrouver au fil des pages, me suis laissée porter par cette ambiance toute japonaise, assez légère et douce. Le côté enquête policière ne semble être qu’un prétexte pour nous faire partager le quotidien de ce duo que j’ai trouvé attachant. D’ailleurs autant l’une des nouvelles m’a semblé assez bien menée et m’a tenue un tant soit peu en haleine  autant je suis plutôt passée à côté des autres (j’ai trouvé certaines bien invraisemblables même).

Par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec plusieurs aspects du livre : il y a des fautes grossières (ouille ça fait mal aux yeux), des coquilles (ouille ça fait mal aux yeux, bis) mais surtout la traduction est très mauvaise, la traductrice a adapté des expressions, elle parle par exemple d’élèves de CM1 (alors qu’on se doute bien que ce niveau n’existe pas au Japon) et ce alors même qu’elle met Minoru, le petis fils de Mr Iwa qui a 17 ans, au collège… Tout cela gâche bien la lecture, on n’est plus ‘”dedans” mais “au-dessus”.

Dommage…

Je crois que les avis des autres sont encore plus tranchés que le mien, voir chez liligalipette, Accalia, Violette & Missbouquin.

 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *