Club de lecture,  Littérature française,  Prix littéraire

Du domaine des murmures – Carole Martinez

Une lecture au programme du prix des lectrices.

J’appréhendais un peu cette lecture, parce que je n’avais pas aimé du tout Le coeur cousu, le précédent livre de cette auteur, que presque tout le monde avait adoré et parce que le sujet (une emmurée) et l’époque (le moyen âge) ne m’attiraient pas du tout. Marjolaine l’ayant élu son livre de l’année pour le prix des lectrices,  il fallait donc bien que je le lise. Au moins, il était plus court que l’autre (197 pages en numérique).

Qu’en dire ?

Et bien, oui décidément, Carole Martinez n’est pas un écrivain pour moi.

Alors que ce livre a reçu tant de louanges (et le prix Goncourt des lycéens), encore une fois, je suis complètement passée à côté. Même si le début a été moins pénible que ce à quoi je m’attendais, que j’ai apprécié mes premiers moments aux côtes d’Esclarmonde,  j’ai au final vraiment subi ce conte mystique et merveilleux. Si certains thématiques m’ont plus parlée que d’autre (Esclarmonde et sa relation à son fils), certaines m’ont profondément ennuyée (les croisades, cette religion si présente, le merveilleux).

Il est vrai que je n’ai jamais été sensible à l’univers des contes et à son vocabulaire si particulier. Ici, la langue m’est apparue beaucoup trop travaillée (on a droit à tout le vocabulaire moyennâgeux), cela a agit comme un filtre entre moi et Esclarmonde dont les mots n’ont pas su me toucher.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur babelio


Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

18 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *