Musique

Damon Albarn, cette voix qui m’accompagne #1

Si j’ai connu des périodes sans lectures dans ma vie, je ne me souviens pas avoir jamais rompu avec la musique.

Il y a ainsi des groupes qui ont accompagné ma vie et avec lesquels j’ai grandi. Je ne vous parlerai pas des Stones ou des Beatles (que j’écoute toujours) mais plutôt des groupes que j’ai découvert jeune et qui  font toujours de la musique aujourd’hui et que j’écoute toujours.  En gros on a grandi ensemble.

J’ai déjà raconté mon histoire avec Pulp & Jarvis Cocker. J’ai envie de vous parler d’un autre groupe de britpop (j’ai été élevée par cette musique là) et plus particulièrement du leader de ce groupe. Il faudrait aussi que je vous parle des Smiths, des Stone roses de Divine Comedy, etc. (Hum ça sent la série à venir).

Mais aujourd’hui, c’est de Blur et de Damon Albarn dont il s’agit.

Oui cet article va sonner un peu “ancien combattant”…

Blur je me souviens les avoir vu en concert au bataclan en 1994 il y a 20 ans…. je les aimais depuis leur 1er album et j’aimais la voix de Damon Albarn mais aussi le bassiste Alex James (oui, oui j’avoue “I had a crush on him”).

J’ai écouté les albums suivants du groupe.  J’ai écouté aussi et aimé les autres projets ou groupes de Damon Albarn : Gorillaz, The good, the bad & the queen mais sans jamais le revoir en concert.

Et puis il y a le dernier album de Damon Albarns, son premier solo, “Everyday robots” que j’écoute en boucle en ce moment.

J’ai de nouveau rendez-vous avec lui en live, au Casino de Paris en novembre (et il vient de passer à la salle Pleyel dans le cadre du festival days off). Can’t wait !

Allez encore un bon vieux Blur (avec Jean-Marc Barr inside) , ça sonne tellement anglais, j’adore…

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *