Littérature française

Sous les couvertures de Bertrand Guillot [matchs de la rentrée littéraire]

20141122_104200Je suis bien embêtée avec ce livre.

Parce qu’il avait tout pour me plaire (il cause de livres), parce que j’ai trouvé le début prometteur (et ce malgré le fait qu’il fasse causer des livres), mais qu’au fur et à mesure de ma lecture, de l’ennui et un peu d’énervement sont venus et qu’au final, j’avais hâte que le livre se termine.

L’idée de départ est plutôt bonne et originale, dans une petite librairie qui survit, une nuit, les livres qui doivent partir au pilon prennent vie, se rebellent et mènent une guerre contre ceux qui se vendent bien, c’est-à-dire les best sellers afin de prendre leur place (sur la bonne table, celle qui fait vendre).

Le roman alterne les passages de la “vraie” vie, avec le libraire, son apprentie, une chroniqueuse littéraire, des auteurs que j’ai trouvé plus intéressants (et trop courts) et les chapitres (longs) dédiés à la guerre des livres.

Ce qui m’a gênée, les trop longs passages sur la guerre des livres et plus particulièrement la bataille finale et puis ces idées développées qui pour le coup ne sont pas du tout originales, voire tellement rabâchées : le méchant amazon, les méchants et mauvais best-sellers contre les petits libraires et la bonne littérature.

L’auteur ne manque pas d’évoquer la lecture numérique en mélangeant  les tablettes et les liseuses. Le libraire a une liseuse qui se transforme dans la phrase suivante en tablette, je ne sais pas si c’est pour éviter d’avoir à répéter le mot liseuse ou si c’est sciemment, mais ça m’a vraiment gênée, je me suis dit que l’auteur connaissait mal son sujet.

Et pourtant, il y a de l’humour, de la finesse dans l’écriture et quelques bonnes réflexions, les auteurs en prennent pour leur grade, le monde de l’édition aussi, les journaliste aussi. Un peu tout le monde.

Bref ce livre en forme de fable aurait pu sonner juste mais il tombe à plat.

Merci à Price Minister et les matchs de la rentrée littéraire pour ce livre.

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *