non classé

Vis ma vie de locataire à Paris…

Je n’ai pas l’habitude de me servir de mon blog pour me faire plaindre mais si ça peut me permettre de faire avancer les choses et parce que je suis à bouts nerveusement de vivre dans une insécurité permanente depuis des mois…

Des mois que je contacte l’élue en charge du logement de la mairie du 20ème arrondissement sans retour.

Pour rappel, nous sommes demandeurs de logement social, nous louons dans le privé un 37 m2 au 5èmé étage sans ascenseur d’un très vieil immeuble. Nous y vivons avec notre fils de 2 ans. Nous ne pouvons pas avec nos salaires (fonctionnaire de la culture et vendeur à la fnac) nous payer un appartement plus grand dans le privé (grand minimum 1200 euros par mois et encore je suis optimiste, nous payons actuellement 758 c’est tout ce qu’on peut mettre)

Déjà trouver le nom de l’élu en charge du logement est un parcours du combattant car il n’est pas mentionné sur le site de la mairie du 20ème arrondissement (vive la démocratie participative…)

A force d’avoir remué twitter et les réseaux sociaux, et aussi parce que je suis agent de la ville de Paris, j’ai fini par réussir à obtenir son nom et le nom de sa secrétaire, depuis je lui envoie des mails qui restent sans réponse…

Ma demande somme toute assez simple et se résume à ça : obtenir les dates des permanences de l’élue à la mairie, ou alors obtenir un rendez-vous avec elle pour lui exposer nos différents problèmes de logements.

D’abord, il y a eu la cohabitation avec des souris pendant 2 mois (en septembre et octobre), sans que le syndic n’agisse (il a fini par le faire au bout de 2 mois car nous n’étions bien évidemment pas les seuls de l’immeuble).

Suite à cela j’ai déposé un “signalement d’insalubrité” auprès du service technique de l’habitat (encore une fois parce que je suis agent de la ville et que j’ai accès à des infos que le citoyen lambda n’a pas, via notamment l’assistante sociale de la direction dont je dépends et que j’ai rencontrée à maintes reprises). Quand ce service est venu dans mon appartement, les souris avaient disparu, mais il a noté de nombreuses irrégularités (électricité pas aux normes, #flippant, 80 % d’humidité car pas d’aération dans la salle de bains qui n’a pas de fenêtre, #flippant aussi)

Un courrier de ce service a été envoyé à ma propriétaire qui suite à cela a été odieuse et m’a menacée oralement de nous virer (en nous laissant 6 mois…) car selon elle c’est nous qui sommes responsables de l’humidité (elle n’a pas fait de travaux depuis plus de 15 ans et nous reproche tous les nombreux problèmes que nous rencontrons dans son logement). Je n’ai pas reçu de courrier suite à ses menaces orales. Nous avons la “chance” de pouvoir postuler à des offres d’appartement en tant qu’agent de la ville mais nous ne sommes jamais sélectionné malgré ces éléments…

Et aujourd’hui, “the cherry on the cake” comme on dit, alerte au monoxyde de carbone dans l’immeuble ce midi, nous l’avons découvert grâce au réparateur de notre chauffe eau venu pour une énième panne… et qui avait un détecteur (merci à lui). Mon fils était dans l’appartement où heureusement il n’y avait pas de monoxyde de carbone.

Les pompiers et gaz de france sont venus, les pompiers ont hospitalisé une personne mais n’ont pas été en mesure d’identifier d’où venaient les émanations qui après ouverture des fenêtres n’étaient plus là.

C’est très « rassurant » de vivre dans ces conditions actuellement (qui plus est avec un enfant), n’est-ce pas ?

Je ne veux pas jouer ma Cosette mais voilà la réalité que l’ont vit quand on vit à Paris, avec des salaires très moyens.

Tout cela, cette situation dont je me sens totalement prisonnière me met dans une rage folle et impacte forcément/fortement ma vie, avec un tel sentiment d’impuissance…

chambre
Les dégâts causés par les souris dans la chambre de mon fils…

Paris, trop cher ?

Ca fait 17 ans que j’habite Paris et la situation n’a jamais été aussi mauvaise, les appartements que j’ai occupé toujours plus petits et plus chers, des problèmes d’humidité dans 3 apparts sur 5, le seul acceptable était le 1er que je n’aurais jamais dû quitter

http://www.leparisien.fr/economie/immobilier/logement-que-peut-on-louer-en-france-avec-624-eur-13-01-2016-5446163.php#xtor=AD-1481423553

http://blog.locservice.fr/il-manque-en-moyenne-64-e-par-mois-a-un-locataire-pour-se-loger-a-paris-3059.html

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

29 Comments

  • Estellecalim

    Ton détecteur détecte sans doute la fumée mais pas le monoxyde. Ma pauvre, c’est vraiment la galère Paris ! Je passe beaucoup de temps dans le train, c’est une galère aussi, mais c’est vrai qu’on est plus tranquille pour le logement.
    Je te souhaite de trouver quelque chose en tout cas et que l’assistante sociale fasse quelque chose pour vous :/

  • Marie an Avel

    Je fais passer ton article, on sait jamais…
    Je comprends votre difficulté surtout avec le petit. Le manque de réponse de l’élu responsable et celle totalement honteuse de votre propriétaire est un vrai casse-tête ! Il y a l’Adil (la défense des locataires) que vous pouvez contacter et quand tu envoies un courrier à ta propriétaire avec toutes les malfaçons de ton logement fais-le en courrier recommandé avec accusé de réception. Ca va lui faire un peu plus peur, elle est vraiment dans son tort.
    Bonne chance.

    • delphinesbooks

      Malheureusement ça ne changerait rien pour la propriétaire il faut faire de très gros travaux…. il faudrait donc qu’on parte pendant des semaines et vu la taille de l’appartement de tout façon il faut qu’on déménage

  • Miss Alfie

    Hélas, si on consulte basiquement la loi, pour un couple et un enfant, la surface minimale est de 27m²… Imagine qu’on ne peut même pas vous considérer en sur-occupation…
    Je suis d’accord avec toi : les procédures qui existent, si elles peuvent alerter, ne règlent pas tout et sont bien trop longues… Surtout sur Paris… Je vais relayer ton article, j’espère juste que quelqu’un se bouge… Il te faudrait presque faire le pied de grue devant les permanences évoquées et chez chaque bailleur…

    • delphinesbooks

      Sauf que justement je ne parviens pas à connaître les permanences de l’élue. Ici c’est plutôt l’insalubrité qui devrait faire avancer notre dossier

  • Cristina

    Jespère vivenent que votre situation puisse se debloquer au plus vite! Nous sommes partis du 14ème ou nous étions au 4ème sans ascenseur. Pas de fenètre sdb, electicité super flipant et moisissure par tout. Nous étions sous le toit, il y avait des fuites par tout et pour environs 42 m carrés. Mais bon, on marchait à genoux dans la moitié de l’appart. Nous c’était 960 euros. Maintenant nous sommes dans le 92 j’ai trouvé cet appart sur le site PAP, notre proprio est très gentil et l’appart est super!!. Je sais qu’il y a des bonnes affaires du côté de la garenne colombes…il faut s’eloigner un peu mais pour le même prix vous pourriez vivre dans un appart mieux entretenu. Je te suhaite bon courage pour tes demarches tu es vraiment très courageuse! Je partage ton article, on sait jamais!

  • Madame

    Question insalubrité vous êtes vernis! J’hallucine un peu… Je suis un peu comme Estelle, nous avions beaucoup hésité, petit espace dans Paris ou grand chez nous pas dans Paris… Nous sommes à 15 minutes et j’en suis ravie. Je suis sincèrement désolée pour vous.
    Il existe aussi des logements réservés aux fonctionnaires sur la capitale, alors est ce que ça marche avec toutes les fonctions publiques (tu es en territoriale je crois…) je ne sais pas, mais les superficies sont correctes et les loyers n’explosent pas les plafonds…
    Je vous souhaite beaucoup de courage, personne n’a besoin de ça

    • delphinesbooks

      Oui nous postulons aux appartements réservés aux agents de la ville (je suis fonctionnaire de la ville de paris) mais nous ne sommes jamais sélectionné. Quant à la banlieue j’y ai vécu 25 ans et je suis traumatisée du rer. Je regarde la petite couronne mais c’est les prix parisiens. Il faudrait qu’on quitte la région parisienne mais on revient au problème que je suis fonctionnaire de la ville de Paris uniquement faut que je passe d’autres concours pour partir…

        • delphinesbooks

          les concours c’est fini ça… malheureusement je ne pense pas qu’on va trouver rapidement, c’est 9 ans en moyenne pour obtenir un logement social donc je ne suis pas optimiste du tout et c’est très angoissant

  • My Inner Shelf

    Je compatis :( Quand j’ai connu mon mari je l’ai rejoint dans son 19m2 au RDC dans le 18e, déclaré insalubre car trop humide (moisissure galopantes, atmosphère suffocante etc, il s’est chopé à cette époque une bronchite chronique asthmatique). Même en étant tous les 2 fonctionnaires (facteurs) on a attendu 1 an et demi avant d’avoir un logement décent, et s’il était plus tout jeune, c’était au moins sain et spacieux, à 20min du boulot au Prè Saint Gervais, mais quelle galère pour l’avoir ! J’en ai frisé la dépression à l’époque, problèmes de stress, de sommeil, etc :( Courage, il faudra bien que ça se débloque, mais comme partout, il faut trouver le bon interlocuteur -_-

    • delphinesbooks

      ah ah, oui ça je sais, on souhaite quitter Paris mais quand on agent de la ville, si on part, on dit demander une dispo, trouver un autre job (alors que j’ai galéré pour l’avoir ce job…)

  • Sophie Marette

    Salut, je vis à Londres depuis 1997, et cela ressemble beaucoup à la situation ici. En gros, on ne peut y compter que sur soi-même (nombreux sont les proprios véreux ne faisant pas ce qu’il faut faire, pas d’aide quand j’ai eu des souris, absence d’isolation – aussi, je ne compte plus le nombre de gens qui ont eu des plafonds qui se sont effondrés, virés du jour au lendemain de l’appart alors qu’ils n’y sont pour rien). Il faut toujours viser le ‘gagner plus’ pour pouvoir finalement louer puis acheter quelque chose qui nous coûte environ 60% ou plus de ce que l’on gagne (même en banlieue, Londres est plus chère que Paris), ce qui est énorme, mais en ce qui me concerne, habiter dans un endroit sain et agréable est une priorité. Je suis toujours surprise de voir à quel point les Français comptent sur la localité/le gouvernement pour les aider. On est dans une société où il faut dépenser son énergie à s’aider soi-même (et son entourage). Les politiques en France et Royaume-Uni sont pathétiques d’inertie pour la plupart et nous devons, nous, citoyens, prendre nos responsabilités et faire sans eux. Je connais de nombreux Français qui sont repartis en France car la vie à Londres est dure quand on ne fait pas partie des riches, qui sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à arriver ici. Mais je vois que mes amis de Paris galèrent pas mal au niveau logement. Bon courage. Dur dur avec un enfant.

  • Sophie Marette

    Autres remarques: pour qu’elle te réponde, envoie des emails et appelle tous les jours. Le harcèlement marche pas mal. Et aussi, pourquoi rester fonctionnaire et être prisonnier? C’est très français comme attitude. C’est comme les professeurs qui se croient coincés dans un endroit. Vous pouvez partir de l’éducation nationale et vous faire une nouvelle vie. Vous pouvez aller en province et faire autre chose. Il s’agit de savoir ce qui est le plus important pour vous dans la vie. Je sais, certains me croiront folle, mais c’est un point de vue d’ancienne prof à Londres qui a osé tout arrêter, se mettre à son compte, créer une petite PME et vivre en ne travaillant que quelques heures/jour et avec juste ce qu’il me faut. Le principal étant ma liberté. A ce sujet, un très bon livre ‘Winning without losing’ de Martin Bjergegaard & Jordan Milne, grâce à qui je me suis sentie moins seule. C’est très avant-garde. A lire, vraiment.

    • delphinesbooks

      je comprends ton commentaire, j’ai quitté un CDI pour tout recommencer, je pourrai aussi tenter de recommencer aujourd’hui mais pour exercer le métier de bibliothécaire malheureusement il faut être fonctionnaire, c’est une réalité de mon métier.
      Et aujourd’hui que je suis charge d’âme (et c’est ça qui est le plus important aujourd’hui, la sécurité de mon fils), je ne me vois pas tout plaquer alors que j’en rêve. Quitter Paris, c’est mon rêve mais je suis fonctionnaire de la ville de Paris, donc encore plus coincée. On va finir par partir de toute façon, cette ville est trop chère pour nous, une autre réalité qu’on ne peut nier.

      • Rosazou

        Bonjour,

        Je pense qu’il est possible de demander un détachement d’une fonction publique à une autre, je connais une personne qui est passée de la fonction publique territoriale à la fonction publique d’Etat. Le tout est de trouver un poste dans une bibliothèque qui accepte ce détachement ! Ca vaut le coup de vous renseigner autour de vous ou auprès des syndicats ! Surtout ne désespérez pas ! Ce serait incroyable que cela ne soit pas possible. Tenez-nous au courant. Une collègue bib. d’Etat qui vous soutient ;-)

        • delphinesbooks

          Oui c’est tout à fait possible de partir en détachement heureusement ! C’est là dessus que je compte :) (même si quitter Paris est plus compliqué qu’il n’y parait)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *