Littérature française

Et soudain, la liberté – Evelyne Pisier et Caroline Laurent

Œuvre protéiforme, Ovni littéraire…. bijou d’humanité !

andi avec ces idées-là, elle les a partagées avec son mari…Et puis la rupture. C’est inouï. Comment avez-vous fait pour vous affranchir de tout ça? » Evelyne me ressert un verre de vin en souriant : « C’est tout l’objet du livre, non? »

Il y a tant à dire sur ce livre.

Il y cette histoire familiale très lourde, un père profondément raciste et ignoble dont sa mère divorcera (fait exceptionnel de l’époque) après avoir été sous son joug. Un père qui se suicidera en 1986, sa mère se suicide à son tour de 1988 car elle fait face à une récidive de son cancer. Evelyne Pisier est également décédée d’un cancer du sein l’année dernière.

Il y a les passages sur Cuba et sa relation passionnelle et passionnée avec Fidel Castro qu’elle décidera de quitter pour terminer ses études brillantes en France et se marier avec Bernard Kouchner.

L’histoire de femmes qui ont compté, magnifiquement rendue par la plume de Caroline Laurent à qui j’ai envie de dire merci de m’avoir fait découvrir ces figures féminines et qui m’a donné envie de lire Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir (que je n’ai jamais lu.)

(C’est Evelyne Pisier qu’on découvre sur la couverture du livre.)

68-2017

J’ai lu ce livre dans le cadre des 68 premières fois. Avec ici les avis enthousiastes (et je les comprends) des autres lecteurs.

andmore.fr/wp-content/uploads/2017/12/68_selection-automne-2017.jpg 620w, http://delphinesbooksandmore.fr/wp-content/uploads/2017/12/68_selection-automne-2017-349×215.jpg 349w, http://delphinesbooksandmore.fr/wp-content/uploads/2017/12/68_selection-automne-2017-400×246.jpg 400w” alt=”” width=”620″ height=”382″ />

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *