Challenges et lectures communes,  J'ai aimé,  Littérature indienne

Aux bords du Gange et autres nouvelles – RabîndranâthTagore (1925)

Des nouvelles traduites de l’anglais d’un auteur indien jamais lu encore. Un auteur qui représente beaucoup pour la culture indienne et dont j’avais surtout entendu dire qu’il était un poète. Il est en fait bien plus que ça – un artiste complet – et ce recueil de 6 nouvelles d’une centaine de page était un bon moyen de le découvrir.
Ce livre a été lu dans le cadre du challenge “Bienvenue en Inde” et dans le cadre d’une lecture commune avec Pickwick et Soukee.
L’auteur
Rabîndranâth Thâkur dit Tagore (রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর en bengali) est un compositeur, écrivain, dramaturge, peintre et philosophe indien dont l’œuvre a eu une profonde influence sur la littérature et la musique du Bengale (région de Calcutta) à l’orée du XXe siècle et a été couronnée par le Prix Nobel de littérature en 1913. Né en 183, il est mort en 1941.
Ce que ça raconte
6 nouvelles très courtes, 6 morceaux de vies indiennes, dans la région de Calcutta au début du XXème siècle. Une veuve de 8 ans, un squelette fantôme, des mariages arrangés, des amours impossibles….
Ce que j’en ai pensé
Je m’attendais, je ne sais pourquoi, à une écriture compliquée, alambiquée, poétique. Et c’est la simplicité qui m’a surprise. Il y a un peu de magie, c’est normal on est en Inde, mais c’est surtout le quotidien de la vie de quelques indiens qui nous est conté ici – peut être qu’en Inde, même le quotidien est emprunt de magie.
Cette simplicité est à mon sens la force de ces nouvelles.

J’ai regretté par contre que seuls certains mots soient expliqués par une note de bas de page au dépend d’autres. Je me demande bien qui a décidé de la pertinence de ne pas expliquer tous les mots “non traduisibles”.

Pour conclure, un joli voyage, une entrée en matière toute douce.

Mon bord du Gange à moi, c’est celui-là (photo prise à Varanasi en octobre dernier au couché du soleil)
Merci au challenge “bienvenue en Inde” pour la découverte 
Il y a un billet aussi chez Lettres exprès
 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *