• Littérature française

    Et soudain, la liberté – Evelyne Pisier et Caroline Laurent

    Œuvre protéiforme, Ovni littéraire…. bijou d’humanité ! Ce livre est tout à la fois un roman, l’histoire d’une rencontre amicale, une biographie romancée, tout cela écrit à quatre mains. C’est, et c’est surtout ça que je retiens, l’histoire d’une femme exceptionnelle, Evelyne Pisier. Je ne le connaissais pas du tout avant d’entamer le livre, je lui ai juste trouvé une…

  • Littérature française

    1144 livres de Jean Berthier

    « Ma mère, comme dans un conte cruel pour enfants, s’était transformée en livres. » C’est un livre qui parle de livres, de littérature mais aussi  (et surtout) de transmission. Un homme né sous x et bibliothécaire de profession reçoit en héritage 1144 livres de sa mère biologique décédée. Ce livre s’attache à suivre depuis la découverte jusqu’à l’acceptation (ou…

  • Littérature française

    Éparse de Lisa Balavoine

    Il m’est toujours difficile de parler d’un livre que j’ai vraiment aimé, surtout quand le livre vous touche aussi intimement et qu’il parle un peu de vous. On a envie de lui rendre hommage, sans trop en dire et de façon la plus jolie possible. Il s’agit ici d’un premier roman (et oui j’arrête les 68 premières fois mais je…

  • Littérature française

    Retour sur les 68 premières fois

    De cette année de lecture de 1er romans, j’ai lu 12 titres de la 1ere sélection et 8 de la 2eme sélection qui m’a beaucoup moins convaincue (toujours en cours) Les 12 lus de la 1ere sélection (avis de l’ensemble des lecteurs en lien)  :  Aure Atika : Mon ciel et ma terre, Cécile Balavoine : Maestro, Vanessa Bamberger :…

  • Littérature française

    68 premières fois – sélection de l’automne

    Après les 68 premières fois du début d’année, j’ai enchainé avec la sélection de l’automne. J’ai lu : Ma reine de Jean-Baptiste Andrea, Neverland de Timothée de Fombelle, La fille du van de Ludovic Ninet, Il n’y a pas internet au Paradis de Gaëlle Pingault. Coup de coeur pour Neverland et lecture marquante de Il n’y a pas internet au Paradis. J’ai tenté de…

  • Littérature française

    Neverland – Timothée de Fombelle

    « Je suis parti un matin d’hiver en chasse de l’enfance. Je ne l’ai dit à personne. J’avais décidé de la capturer entière et vivante. » Je m’attendais à un livre sur l’enfance mais je ne m’attendais pas à être touchée autant et à ce que ce livre me parle à moi, rien qu’à moi au creux de l’oreille et…

  • Littérature française

    Maestro de Cécile Balavoine [68 premières fois]

    Un premier roman lu dans le cadre des 68 premières fois Il m’est difficile de trouver les mots pour évoquer ce livre qui m’a fait une très forte impression lors de sa lecture et qui paradoxalement ne me laisse pas beaucoup de traces. C’est l’histoire de passions, une passion pour Mozart depuis la tendre enfance pour la narratrice, une passion…

  • Littérature française

    Mon ciel et ma terre / Aure Atika [68 premières fois]

    Une nouvelle participation aux 68 premières fois avec ce premier roman d’Aure Atika, dans lequel l’auteure nous raconte son enfance auprès d’une mère bohème. “Aujourd’hui, tout de suite, j’en ai besoin. J’ai besoin de savoir que je viens de là et que ce chaos, ces imprévus, ces éclats sont toujours possibles. J’ai besoin de la faire vivre. Sans cela, je…

  • Littérature française

    Nous, les passeurs // Marie Barraud [68 premières fois]

    Lu dans le cadre des 68 premières fois « J’ai voulu raconter l’histoire de mon grand-père et, par ricochet, celle de ses deux fils. J’ai voulu dire ce qui ne l’avait jamais été, en espérant aider les vivants et libérer les morts. J’ai pensé que je devais le faire pour apaiser mon père. Ces mots, c’est moi qu’ils ont libérée.…