Club de lecture

Compte rendu du PLEA du 27 Mai

Tout d’abord un grand merci à Julie de nous avoir accueillies chez elle pour la deuxième édition de ce “plea seconde génération”, moi j’ai trouvé ça bien !
Merci à Christelle, Cathy, Julie et Amélie (Bienvenue à Amélie qui nous rejoint)
Le livre à lire en commun : La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano
Je suis celle qui a le moins aimé, pour mémoire, voir mon billet.
Une lecture qui a plu à toutes, plus ou moins : une histoire assez désespérée en tout cas.
En tout cas, un livre qui s’est dévoré, le style tenant le lecteur en haleine jusqu’au bout.
Points négatifs : l’atmosphère y est très plombée et les moments agréables sont rares, comme un tout petit rayon de soleil…Tout le monde a trouvé Alice très passive, décevante en particulier lorsqu’elle croit retrouver la soeur de Mattia.
Mais l’ensemble a trouvé que le personnage de Mattia était attachant, que certains passages étaient très forts (cf notamment le premier chapitre)…
En tout cas, chapeau bas pour un premier roman (l’auteur est né en 1982 et a été comparé à Boris Vian dans le Point, quand même !), à suivre.
Ensuite, on a échangé sur nos dernières lectures ou “nos lectures de toujours” pour mieux cerner nos goûts et nos attentes.
Dernières lectures “marquantes” 

  • Yasmina Khadra. Amélie : le livre qui l’a particulièrement touchée est Ce que le jour doit à la nuit. C’est un très beau livre sur la fin de la période coloniale et la difficulté d’un enfant puis d’un homme assis entre la culture algérienne et la culture française… il s’agit en fait d’une saga qui court des années 30 à nos jours.
  • Pasolini, L’odeur de l’Inde. Récit de voyage. Je conseille, cf mon billet.
  • Florence Aubenas, Le quai de Ouistreham  : Christelle et Cathy ont échangé sur ce livre qu’elles ont lu et qu’elles conseillent toutes les 2. La dimension humaine de ce récit est forte, on s’attache aux différentes personnes que la journaliste rencontre. Elle parvient à exprimer des choses très difficiles mais sans pathos excessif, on lit cette enquête avec beaucoup de plaisir – selon Cathy. Un bouquin qui exprime avec simplicité et humanité une réalité déconcertante voire violente; un contraste intéressant – selon Christelle.
  • Jonathan Safran Foer, Extremement fort et incroyablement près : livre touchant sur l’après 11 septembre – entre autre – vu au travers le regard d’un enfant de 9 ans surdoué. Je conseille.
  • Luc Bronner, La loi du ghetto : essai sociologique sur les banlieues et leur ghettoisation. Christelle conseille.
  • Gilles Leroy, Alabama song : une biographie fictive de Zelda Fitzgerald, la femme de Francis Scott Fitzgerald. Prix Goncourt 2007. Christelle et Julie conseillent.

  • Beaucoup de livres en anglais pour Julie dont The friday night knitting club de Kate Jacobs que je lui ai emprunté (le club des tricoteuses du vendredi soir, trad. approximative !); The Shakespeare Curse de J.L. Carrel, un polar sur fond de sorcellerie, bien documenté et bien rythmé. 
  • La femme en vert, Arnaldur Indridason, polar islandais : style pauvre mais histoire pas mal (difficile de se souvenir des noms des personnages islandais).
  • Maryse Condé, Victoire, les saveurs et les mots. Ecrivain guadeloupéenne. A lire aussi, Moi Tituba, sorcière. Cathy conseille. 
  • Comme un roman, de Pennac, essai sur comment donner la goût de la lecture aux ados. Je conseille, cf mon billet.
    Lectures aimées et de “toujours”
    • Belle du Seigneur, Albert Cohen
    • Kafka (Christelle, grande amatrice) : Le Procès et Lettre au père
    • Des auteurs chinois, Lao Shé (à ne pas confondre avec Lao Tse !) : Le pousse pousse. Plein d’humour. Et Les cygnes sauvages de Jung Chang
    • Des livres/auteurs qui nous ont marqué pendant notre adolescence : Boris Vian, Emile Zola 
    • Un auteur irlandais, Colum Mc Cann :  Les saisons de la nuit (Amélie et moi). Je l’ai offert à Christelle qui par contre a trouvé qu’il était lent à démarrer, mais que la seconde partie permettait au livre de prendre tout son sens.
    • Balzac, une référence pour Julie. Le dernier lu : La fausse maitresse
    Lecture commune
    On a décidé de lire Tendre est la nuit de Francis Scott Fitzgerald pour le 23 juin, date de la prochaine rencontre (un picnic, un picnic !!!).
    On a aussi dit qu’on ferait des biographies de certains auteurs. A commencer par Kafka (Christelle ?)
    Pour Fitzgerald, Julie se propose.
    Rendez-vous le 23 juin et d’ici là TRES BONNES LECTURES !!
    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

    5 réflexions au sujet de « Compte rendu du PLEA du 27 Mai »

    1. J’ai beaucoup apprécié “Les quais de Ouistreham”.Florence Aubenas nous décrit avec pudeur la dure vie des femmes de ménage qui travaillent à 4h du matin, avant l’arrivée du personnel. Aucun respect et une paye de misère pour ces travailleuses, mais on sent entre elles une solidarité qui fait chaud au coeur.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *