Littérature française

Seules les montagnes dessinent les nuages – Marc Lepape

Le moins que l’on puisse dire c’est que cet auteur a du talent pour raconter des histoires, planter un univers et nous emmener avec lui. Il avait réussi à nous parler du deuil d’une façon très juste et sensible dans Vasilsca, son premier roman publie en 2008 et à nous faire voyager jusqu’en Roumanie. Ici, dans son dernier roman, il nous emmène cette fois-ci dans une île inconnue, appelée La Sélébie et dans un village perdu sur cette île, Onk.

Marc Lepape nous dépeint donc un village reculé, dans un temps inconnu. Il nous raconte la rencontre entre cette civilisation reculée, ancrée dans des traditions ancestrales et un homme venu de la lointaine Europe (seule référence réaliste du livre) pour développer un système d’irrigation pour ce village. Erraink l’ingénieur hydrologue va découvrir une terre magnifique et idyllique mais se retrouver confronté à des problèmes (des attaques violentes qui se répètent contre son équipe et ce peuple). Je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler, à part que les personnages principaux Erraink et Ilnah sont extrêmement touchants, dans leurs luttes et dans leurs doutes.

Je ne m’attendais pas du tout à un texte de cette teneur, qui s’apparente à un conte. Si j’ai donc eu du mal au début à rentrer dans ce texte complètement onirique, l’écriture de Marc Lepape m’a une fois de plus charmée et j’ai dépassé mes a prioris pour me laisser porter par les personnages et leur destin.

J’ai aimé retrouver les mots de Marc Lepape toujours aussi beaux, très évocateurs et empreints de douceur et d’une profonde nostalgie. Plusieurs thèmes sont développés ici, mais la relation à la nature et plus particulièrement à l’eau est essentielle, un thème déjà présent dans Vasilsca. Un autre thème que j’ai aimé, c’est l’importance de la mémoire et de la transmission.

J’invite tous ceux qui ont aimé Vasilsca à lire ce nouveau roman

(merci à l’auteur pour le livre & la jolie dédicace)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Une réflexion au sujet de « Seules les montagnes dessinent les nuages – Marc Lepape »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *