non classé

L’enfant et la curiosité grande comme le monde

On nous dit qu’on a de la chance d’avoir un garçon aussi vif et curieux. Oui bien sûr, évidemment même. Oui mais.

Le revers de la médaille c’est :

Une curiosité insatiable difficile voire impossible à combler, des questions incessantes, des exigences, des emportements, une impatience terrible, la moindre frustration qu’il ne supporte pas, la lassitude face à ce qu’il connait, son désintérêt même, les nouveaux livres qu’il faut ramener en très grand nombre toutes les semaines, des colères, des cris (forts), des tempêtes (nombreuses), les différentes difficultés qu’il rencontre qu’il nomme ses “secrets” et dont il a honte face aux copains, toutes les fois où il nous refuse notre rôle de parents, les négociations systématiques, les refus répétés, les oppositions, l’ennui qu’il ne gère pas et qui le transforme en petit être totalement incontrôlable, la pression qu’il nous met, ses émotions décuplées, ses excès divers et variés, ses gestes hyper speed et ses câlins qui font mal parfois, son anxiété, son empathie, son hypersensibilité émotionnelle manifeste.

Je ne revendique rien le concernant, je ne peux nier l’évidence, ses singularités, ses forces et ses faiblesses.Sa curiosité, son ouverture sur le monde sont une chance inouïe, mais je sais que cela peut aussi devenir un piège.

Comment lui apprendre la persévérance, la patience, le goût de l’effort et même de l’ennui ? Comment lui montrer le chemin vers la confiance en lui dont il manque tant ? Comment l’aider à mieux gérer ses émotions envahissantes ? Comment répondre au mieux à ses sollicitations permanentes quand on est soi même au bord de l’épuisement ?

Alors qu’on va fermer, non sans nostalgie, la porte de la petite maternelle cocon où nous avons passé 3 ans plutôt doux et bienveillants, il nous est difficile de penser à la “grande école” sans une pointe d’inquiétude pour notre garçon au caractère si fort et si affirmé qui nous semble encore bien fragile, petit et pas assez armé face au monde si dur qui nous entoure.

En décalage. Comme moi (qui ne sait toujours pas comment gérer ça).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *